T2S successfully installs the first TrueBeam radiotherapy accelerator in Africa
20 décembre 2016
Le 20 heures de RTI 1 du 29/12/2016 : Centre national de Radiothérapie à Abidjan Côte d’ivoire
2 janvier 2017

Stratégie : dans la santé, GE est aux petits soins avec les partenaires publics

General Electric développe des produits innovants tels que le Vscan, un échographe qui tient dans la main. © GE Healthcare

Source : Jeune Afrique – le 21/12/2016

Formation, financement… En Afrique, le groupe ne se contente plus de fournir des équipements, mais propose des solutions complètes aux États pour les accompagner dans leurs défis sanitaires.

Constructeur de centrales solaires au Nigeria, candidat dans le même pays à la rénovation et à l’équipement du réseau ferroviaire, fournisseur de machines destinées au secteur pétrolier en Angola, General Electric (GE) a une autre corde à son arc en Afrique : la santé. Le géant américain, qui y emploie 2 600 personnes et y enregistre 3,3 milliards de dollars de revenus (près de 3,1 milliards d’euros), a fait du continent un laboratoire.

Progrès technologiques

Dans le domaine de la technologie, d’abord, avec le développement depuis Bangalore, en Inde, d’instruments innovants et peu coûteux, comme la couveuse Lullaby ou le Vscan, un échographe tenant dans la paume de la main et coûtant moins de 10 000 dollars. Dans le choix de la méthode ensuite : en Afrique, GE a choisi de travailler main dans la main avec les partenaires publics. Fin 2015, cette approche a été institutionnalisée avec la création d’une division spécifique, baptisée Sustainable Healthcare Solutions, dont l’objectif est de trouver des solutions pour les 5,8 milliards d’humains ayant un accès limité aux « soins primaires ».

Si ce département est dirigé depuis Bangalore par Terri Bresenham, c’est au Kenya que l’une de ses premières grandes réalisations a eu lieu : la modernisation de 98 hôpitaux publics, pour 420 millions de dollars.

« Le dernier hôpital vient d’être rénové, affirme Farid Fezoua, président de GE Healthcare Africa. Nous avons apporté des équipements, bien sûr, mais aussi des systèmes adaptés a un environnement rural, un engagement de maintenance et de formation continue des équipes et même un financement à long terme, puisque GE, en partenariat avec Rand Merchant Bank et Standard Bank, a mis en place une forme de crédit-bail sur sept ans. » À la suite de ce contrat, les effectifs de GE Healthcare au Kenya ont bondi de 2 à 100 personnes. À Nairobi, en juin, GE a inauguré un centre de formation par lequel doivent passer 10 000 professionnels d’ici à 2020.

Des réticences face aux partenariats public-privé

« Dans les pays émergents, les clients demandent plus que des machines. Ils veulent des solutions complètes, qui résolvent sur la durée des problématiques de santé », analyse Farid Fezoua. D’où la transformation de GE Healthcare, fournisseur de produits de santé, en fournisseur-consultant-formateur auprès des États. Sur le même modèle qu’au Kenya, le groupe a signé mi-novembre avec l’État de Kaduna (Nigeria) un partenariat pluriannuel visant à étendre les services de soins primaires dans 255 centres de santé et 23 hôpitaux de taille moyenne.

Et en Tunisie GE a annoncé, fin novembre, l’ouverture d’une filiale pour accompagner les opérateurs privés dans leurs projets ainsi que le ministère de la Santé dans les domaines de la maintenance et de la formation. Tunis est la septième implantation physique de GE Healthcare sur le continent après l’Afrique du Sud, l’Égypte, le Nigeria, l’Algérie, le Kenya et, début 2016, la Côte d’Ivoire.

Le modèle public-privé adopté au Kenya et au Nigeria est-il totalement applicable en Afrique francophone ? « Il y a une réticence du côté des gouvernements, car la santé doit rester une question totalement publique », commente un expert. À Abidjan, où GE Healthcare a établi son hub francophone, le groupe travaille d’ailleurs pour l’instant essentiellement avec des acteurs privés. Pas de quoi annoncer des contrats de plusieurs centaines de millions de dollars, l’échelle habituelle pour un géant mondial !